Archives et biens communs #Angers2013

Du 20 au 22 mars se tenait le forum de l’AAF, à Angers.

J’y suis intervenu sur le thème de la politique des biens communs de la connaissance et son intérêt pour la gestion du patrimoine culturel.

Pour les absents (même s’ils ont toujours tort), je publie ici le Prezi, en version audio.

Lancez-le, installez-vous confortablement, cliquez sur lecture et laissez-vous porter par le son suave de ma douce voix…

 

Voici également le lien vers la version sans les commentaires audio.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Creative Commons License
Archives et biens communs #Angers2013 by Papiers et poussières, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.



Categories:Archives
Mots-clé: ,

10 commentaires

  1. Pingback: Archives et biens communs #Angers2013 | Papiers et poussières | Lulu Sorcière | Scoop.it

  2. Pingback: Archives et biens communs #Angers2013 | Papiers et poussières | L'écho d'antan | Scoop.it

  3. Pingback: Archives et biens communs #Angers2013 | Papiers et poussières | Biens Communs | Scoop.it

  4. Pingback: open data | Pearltrees

  5. Jimbo a dit :

    Excellente présentation (comme d’habitude).

    Je l’aime particulièrement, car elle fait ce que devrait faire toute présentation: rendre simples et claires des sujets qui ne le sont pas forcément de prime abord.

    J’imagine qu’une telle présentation, qui sera largement reprise dans le microcosme généalogique, va faire grincer quelques dents au sein des directions de certaines sociétés privées, comme dans quelques CG normand ou picto-charentais.

    En tant que généalogiste, je ne peux qu’applaudir des deux mains sur une telle présentation, puisqu’elle m’ouvre des perspectives d’accès à des ressources « abondantes » et de manière complétement libre. Ce qui pour moi, en tant que particulier, rimerait volontiers avec accès gratuit (puisque l’accès est déja gratuit dans l’enceinte des batiments des AD).

    Maintenant, j’attends avec impatience le commentaire de Mme VERDIER (ou d’autres responsables d’archives). Car cette présentation présente un rôle très noble de l’archiviste. Mais qui se heurte, je l’imagine, à des considérations très terre à terre sur les moyens qu’on lui donne pour assurer sa mission.

    Comme tout bon généalogiste, j’aimerais avoir accès à toutes les archives, à tout moment, en tout lieu et bien entendu gratuitement.
    En tant qu’individu vivant en France en 2013, je crains que cela ne soit (aujourd’hui tout du moins) un peu plus compliqué.

    En tout cas, je vais suivre avec interêt les échanges qu’il ne va pas manquer d’y avoir sur ce sujet.

    Encore merci pour cette excellente explication sur les biens communs.

    • jordi a dit :

      Il est clair que le débat sur le libre accès ne peut se passer de celui sur le financement de nos politiques culturelles.
      La gratuité d’usage ne signifie pas que cela n’a pas un coût, qui doit être financé. J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer sur ce sujet. Les biens communs doivent être financés par la communauté. Pour leur préservation, il est important d’y consacrer les moyens nécessaires.

      Est-ce dans l’air du temps des politiques budgétaires actuelles ? Clairement non.
      Devons nous pour autant l’accepter et renoncer ? Clairement non.
      Il est facile d’adapter les ambitions à ses moyens, beaucoup moins d’adapter ses moyens à ses ambitions. Ce n’est pas une raison pour ne rien faire et baisser les bras.

      Au titre des enclosures, on pourrait probablement ajouter l’enclosure budgétaire …

  6. Hervé a dit :

    Ce que je vois à quelques milliers de Km de la France, soit-disant pays démocratique, de libre expression, d’unité nationale, c’est q

  7. Hervé a dit :

    Ce que je vois à quelques milliers de Km de la France, soit-disant pays démocratique, de libre expression, d’unité nationale, c’est que tous les généalogistes ne soient pas tous égaux. Que les archives font ce qui veulent quant elles veulent me semble curieux, que les financements ne soient pas égaux, ni de même provenance d’un département à un autre. Qu’on fasse payer à un endroit, qu’on mette des licences clics (stupidité inutiles), que tout soit accessible sans aucune à un autre endroit… Bref, c’est le pays de l’anarchie. Au fait, quand l’État va-t-il rendre au clergé les BMS volés du temps de la Révolution ? lol….

  8. Pingback: Archives et biens communs #Angers2013 | Papiers et poussières | Information-Documentation | Scoop.it

  9. Pingback: Biens communs | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez-moi sur Twitter Rejoignez-moi sur Facebook Abonnez-vous à mon RSS