Tag Archives: archives en ligne

money_back_ban

Non, le payant n’est pas un modèle acceptable

Combien sont-ils ? 75, 80 ? La quasi-totalité des services d’Archives départementales diffusent aujourd’hui des documents numérisés sur internet. Au total, en 2011, plus de 191 millions de pages numérisées étaient ainsi disponibles gratuitement en ligne. Gratuitement ? Presque… Dans l’immense majorité des cas, la gratuité s’est effectivement imposée d’elle-même. Seuls trois départements ont fait un choix différent : la Meurthe-et-Moselle, la Savoie et le Calvados. Les deux premiers ont fait marche arrière depuis le 1er janvier 2012, mais le Calvados continue aujourd’hui […]

CG31 - Archives départementales - 2 E IM 6985

Diffusion de données nominatives par les Archives : une délibération inquiétante

En 2008, lorsque le législateur a modifié le code du patrimoine, il a réduit significativement un certain nombre de délais de communicabilité de documents d’archives. Ainsi, par exemple, les registres de naissance de l’état civil sont devenus communicables au bout de 75 ans, contre 100 ans auparavant. La conséquence majeure a été de rendre publics des documents contenant des informations nominatives de personnes encore bien vivantes. Parallèlement, les services publics d’Archives diffusent, depuis près d’une décennie maintenant, des reproductions de […]

Longleat Hedge Maze | Howard▼Gees | Flickr CC by-sa

Tour de France des conditions de réutilisation

Pendant que certains pratiquaient le bronzage intensif à l’Ile de Ré ou le trekking au Kirghizstan, j’ai profité des vacances pour faire un tour de France des conditions de réutilisation mises en place par les Archives départementales. Certes, le dépaysement n’était pas au rendez-vous, mais au moins ça ne m’a pas coûté cher. Pour être plus précis, j’ai cherché à prendre connaissance des conditions de réutilisation des archives en ligne ((je suis parti du principe que pour une consultation en […]

Gallica et Wikisource, une modèle d’avenir ?

C’est une info des plus intéressantes que Le Monde nous rapporte dans cet article. Wikisource va transcrire les textes numérisés de Gallica. Cette association est, à ma connaissance, une première du genre. Lors de la numérisation des documents, les logiciels d’OCR commettent immanquablement des erreurs d’interprétation. Pour diverses raisons (lettre effacée, mal imprimée, ouvrage en mauvais état…), il est toujours obligatoire de relire pour apporter les corrections nécessaires. Vu l’ampleur de la collection de Gallica (1 059 870 documents en ligne à ce jour), […]

Suivez-moi sur Twitter Rejoignez-moi sur Facebook Abonnez-vous à mon RSS